• isolation de toit plat

    Isolation de toit plat: les meilleures options

     

    Tout comme les toits inclinés, les toitures plates doivent être correctement isolées afin de garantir de bonnes performances et un confort thermique optimal dans votre demeure. Toutefois, leur configuration spéciale fait en sorte que leur isolation se réalise avec des méthodes complètement différentes que celles utilisées pour un toit en pente. Pour réaliser l’isolation d’un toit plat, il existe différentes techniques dont voici un aperçu.

Les options pour l’isolation d’un toit plat

L’isolation du toit d’un bâtiment est primordiale pour préserver son efficacité énergétique et ainsi réduire les coûts de chauffage. Cependant, c’est une tâche complexe qui requiert un travail précis et soigné, sinon des dégâts d’humidité et structurels peuvent se produire.

Pour isoler les toits plats, trois méthodes sont actuellement pratiquées qui varient selon divers facteurs tels que l’espace disponible, l’accès à l’entre toit, la structure du toit, etc. :

La toiture chaude

C’est la plus populaire au Québec pour toutes les nouvelles constructions de toits plats, car elle offre une très bonne résistance aux variations climatiques. Cette technique d’isolation est effectuée par l’extérieur de la bâtisse. Elle consiste en la pose d’un écran pare-vapeur, puis d’un isolant (panneaux de polystyrène ou de polyisocyanurate, ou encore laine de verre par exemple) sur la structure du toit. Après avoir été imperméabilisé, le tout est recouvert d’un revêtement étanche (membrane élastomère ou TPO, par exemple).

La toiture froide

La toiture froide, également appelée «toiture ventilée», est une technique d’isolation qui est effectuée par l’intérieur de la maison. Autrefois très utilisée, elle l’est de moins en moins à cause de ses inconvénients tels que des infiltrations d’eau, la présence d’humidité, de champignons, de moisissure, etc. Elle sera donc surtout recommandée si l’espace de travail est restreint ou si l’installation d’une toiture chaude est impossible.

Pour sa construction, l’isolant thermique est disposé (côté chaud vers le bas) sous la membrane d’étanchéité du toit en laissant une lame d’air entre les deux, puis un pare-vapeur est posé avant le plafond final.

La toiture inversée

Cette technique est surtout utilisée pour la rénovation d’une toiture chaude existante, car elle est plus abordable. En effet, l’isolant est appliqué directement au-dessus du revêtement existant qui augmentera le niveau d’étanchéité et permet d’éviter les coûts de démolition. La couche d’isolation est recouverte par du lest (gravier, bois, etc.). Cette méthode d’isolation est également très appréciée pour les toitures végétalisées.

Les matériaux utilisés pour isoler un toit plat

L’isolation d’un toit plat peut se faire avec différents genres de matériaux en fonction du type d’isolation choisi (toiture chaude, froide ou inversée) et de votre budget. Les principaux isolants sont :

  • La laine de verre (laine minérale), qui peut être placée entre les chevrons.
  • La laine soufflée ou cellulose, qui est peu coûteuse, non toxique et non irritante.
  • La fibre de roche (laine minérale plus écologique), qui peut être placée entre les chevrons. C’est également un bon isolant acoustique.
  • Le polystyrène expansé, solide et résistant à la pression.
  • Le polyuréthane giclé, un des plus performants actuellement sur le marché.
  • Le polyisocyanurate, qui offre une grande résistance au feu et peut servir de pare-air et de pare-vapeur.

Pour bien isoler votre toit plat et vous aider à choisir la méthode d’intervention la mieux adaptée en fonction de votre toiture et de votre budget, faites confiance aux experts de chez Couvreur Couv-Toit.

  (450) 661-8641

Top